Hervé DAUCE – Décoration peinte

Hervé Dauce, 31 ans, est un ancien étudiant en Décoration peinte, sorti de l’école Pivaut en 2006.

 

D’où venez-vous ?

Je viens d’une petite commune de Loire-Atlantique située sur les bords de l’estuaire de la Loire.

 

herve-dauce-decoration-peintePourquoi avoir choisi l’école Pivaut pour vos études d’arts appliqués ?

A l’origine, je me destinais plutôt à des études d’architecture navale, mais à la suite de l’obtention de mon Baccalauréat Scientifique, ma passion pour le dessin a finalement pris le dessus. Je me suis donc renseigné sur les différentes écoles dispensant un enseignement artistique dans l’Ouest, et l’Ecole Pivaut attira mon attention lors d’un salon de formation et par la suite de par la qualité des travaux présentés durant ses portes ouvertes.

 

Avez-vous effectué l’année préparatoire de mise à niveau ?

Je dessinais depuis très jeune, mais n’ayant jamais reçu d’enseignement artistique à proprement parlé, j’ai préféré combler mes lacunes techniques en intégrant l’année préparatoire.

 

Qu’est-ce qui vous a plu dans votre formation ?

Pendant l’année préparatoire ainsi que l’année de tronc commun, j’ai beaucoup apprécié la variété des sujets enseignés, le rythme était particulièrement intense mais au final on sort de ces deux années avec des bases solides. Je fus ensuite accepté en section dessin narratif, mais ai finalement choisi de m’orienter vers la section décoration peinte. J’y ai rencontré mes deux mentors, Jean-Pierre Das et Gilles Gressot auprès de qui j’ai appris énormément, aussi bien sur la technique que sur le professionnalisme.

 

Dans quelles entreprises avez-vous réalisé vos stages lors de vos études à l’école Pivaut ?

En première année, j’ai effectué mon stage chez Jean-Pierre Querrault, un artisan décorateur. A ses côtés, j’ai appris comment gérer la décoration d’intérieur en situation réelle. En deuxième année, j’ai fait deux stages, le premier au sein de l’atelier décors, nous descendions dans le sud de la France pour faire des fresques, j’ai construit avec eux une relation privilégiée et nous avons collaboré de nombreuses fois par la suite. Mon dernier stage fut au sein d’une troupe de spectacle vivant, je m’occupais de la réalisation des décors de scène, souvent livré à moi même j’y ai appris à organiser et gérer mon travail de manière autonome.

 

Qu’avez-vous fait à la sortie de l’école Pivaut ?

En sortant de l’Ecole, j’ai eu la chance de pouvoir réaliser un décor peint relativement important qui m’a permis financièrement de me lancer en tant qu’artiste indépendant. J’ai donc commencé à partager mon temps entre la réalisation de décors peints et de nombreuses collaborations avec l’atelier décors chez qui j’avais fait un stage. J’ai également passé beaucoup de temps dans mon studio afin de poursuivre mes expérimentations picturales, ce qui m’a permis de joindre un certain nombre d’expositions et de salons d’art. Finalement, en 2009, j’ai tout laissé tomber et suis parti avec mon sac a dos pour l’extrême orient.

 

Pouvez nous dire dans quelle(s) entreprise(s) vous (avez) travaillez et à quel(s) poste(s) ?

Apres quelques mois d’errance en Asie du Sud-Est, j’ai finalement posé mon sac à Shanghai où j’ai décroché un poste dans un cabinet de design d’intérieur Italien. J’ai intégré l’équipe en tant qu’artiste décorateur et au bout de deux ans j’occupais la fonction de designer d’intérieur. L’entreprise ayant des problèmes financiers, je fus recruté par un cabinet d’architecture d’intérieur chinois, toujours à Shanghai, où j’ai occupé le poste de directeur du design pendant un peu plus de deux ans. Depuis mon installation en chine je travaille principalement sur le marché asiatique, du design de bureau, aux villas, en passant par les clubhouses et l’hôtellerie de luxe.

Parallèlement à ça, depuis bientôt 3 ans, je donne des cours de dessin et de peinture le weekend dans un institut culturel situé dans l’ancienne concession française de Shanghai.

 

Recommanderiez-vous l’école Pivaut ? Pour quelles raisons ?

L’école Pivaut demande une certaine rigueur et discipline, mais dès lors que l’on peut se plier un tant soit peu à cette discipline, en contrepartie on acquiert un bagage technique et des réflexes qui font souvent la différence dans le milieu professionnel. Il faut cependant toujours garder à l’esprit qu’en sortant de l’école, il ne faut pas rester sur ses acquis mais toujours pousser l’apprentissage au fil des expériences et des rencontres.

 

Avez-vous des projets personnels professionnels ?

Après ces quatre dernières années en Chine passées dans le milieu de l’architecture d’intérieur, je souhaitais revenir vers quelque chose de plus artistique, je viens donc de créer ma propre structure à Shanghai. Je propose principalement des prestations de décors peints ainsi que des cours de dessin et de peinture. Parallèlement à cela je prépare une exposition de toiles sur le thème de Shanghai pour cet automne.

 

Son site web : http://artlequinn-studio.weebly.com