Le Cycle de Nibiru : 1er album BD de Mathieu Moreau, diplômé de l’école Pivaut

publié le 13 février 2015

Rencontre avec les jeunes dessinateur et coloriste de la BD Nibiru

L’école Pivaut est fière de vous annoncer la sortie du premier album de Mathieu Moreau : Le Cycle de Nibiru, publié aux éditions Glénat sur un scénario de Izu.

Le jeune dessinateur sera accompagné de son coloriste Johann Corgié, tous deux diplômés de l’école Pivaut, pour une séance de dédicace le samedi 24 janvier 2015 à partir de 15h00 à la Mystérieuse Librairie Nantaise.

Le Cycle de Nibiru – Tome 1 – La Loi du sang

Lorsque le sang devient la plus grande richesse sur Terre…

5612 après J.-C. Voilà 3 millénaires qu’un virus hors-norme a infecté la Terre. Conséquence : tous les humains souffrent, dès leur naissance, d’une anémie très forte, condamnés à être transfusés régulièrement pour pouvoir survivre. Source de toutes les convoitises, le sang est devenu la plus grande des richesses et a provoqué des siècles de chaos et de barbarie. Afin de maintenir l’ordre, l’Empire a instauré la Loi du Sang, qui offre à tous ses citoyens un système de répartition égalitaire. Cependant, les fidèles des Seigneurs du sang, des sorciers adeptes de croyances anciennes, résistent à l’hégémonie de l’Empire et collectent le sang, seule « arme » capable d’écarter la fin du monde qu’annonce la légende de Nibiru, la destructrice. En ces temps tourmentés, la jeune Alicia Ek, descendante d’une civilisation oubliée, est peut être le dernier espoir de l’Humanité…

Izu et Mathieu Moreau lancent une ambitieuse saga de SF aux accents prophétiques qui, entre action et réflexion, nous interroge sur la civilisation humaine et sa part d’ombre. Dynamique, rythmée et inventive, une série comme un hommage aux monuments du genre tels que Dune ou Fondation.

+

29 mars 2021

Bullapivaut édition 2021 est arrivé !!!!

+

03 février 2021

Des anciens étudiants assistent Cyril Pedrosa

+

19 janvier 2021

Julia Wauters avec les étudiants de 2ème année illustration

+

11 janvier 2021

Une année sous le signe de l’adaptation