L’Ecole Pivaut au Festival Quai des Bulles 2017

publié le 3 octobre 2017

Quai des Bulles : la bande dessinée à l’honneur

Les 27, 28 et 29 octobre prochains, Saint-Malo présentera le 37e Festival Quai des Bulles.

Inauguré en 1992, le festival s’est construit, au fil des ans, une belle réputation. Devenu une référence en termes d’organisation et de qualité, il est aujourd’hui connu et reconnu à l’échelle nationale et même internationale.

Il faut dire qu’avec 600 auteurs, 150 exposants, une vingtaine d’expositions, des rencontres diverses (tables rondes, conférences, etc.) et de nombreuses animations partout en ville, Quai des Bulles assure à ses 35 000 visiteurs une immersion totale dans le monde de la BD pendant trois jours.

 

 

 

Hommage à Michel Plessix

Cette année, en parallèle des différentes manifestations, le festival rendra hommage à Michel Plessix, auteur de bande dessinée, décédé le 21 août dernier. D’origine malouine, Michel Plessix est notamment célèbre pour son adaptation du Vent dans les Saules de Kenneth Grahame, qui lui a valu de nombreux prix et la reconnaissance du public.

L’an passé, le festival lui avait décerné le Grand Prix de l’Affiche, qui récompense un auteur que l’équipe affectionne particulièrement en lui attribuant la réalisation de l’affiche du prochain festival.

L’occasion de découvrir l’École Pivaut

L’École Pivaut sera présente tout au long du festival pour faire découvrir aux visiteurs ses différentes formations en Arts appliqués et Dessin narratif.

Alors n’hésitez pas, venez nous rencontrer dans le Pavillon 2 sur le stand C05 tous les jours de 9h30 à 19h00.


Informations pratiques :

Festival Quai des Bulles / Palais du Grand Large, Quai Saint-Malo
Vendredi, samedi et dimanche de 9h30 à 19h

Plan-exposants

+

L’école d’arts Pivaut au Salon du Lycéen et de l’Etudiant de Nantes

17 novembre 2017

+

Festival Quai des Bulles 2014

13 octobre 2014

+

Bande dessinée : l’école Pivaut au festival Les Crayonantes

07 décembre 2016

+

Un beau partenariat avec les Compagnons du Devoir

05 juin 2015